Les différentes méthodes de greffe de cheveux en Suisse

Publié le : 11 janvier 20238 mins de lecture

Quand vous avez une calvitie qui devient plus visible, vous pouvez être impatient de remédier à cette chute de cheveux ressentie comme une gêne. Dans cette condition, il est opportun de penser une greffe de cheveux. Cependant, avant de commencer ces procédés d’implants capillaires, vous devez savoir les différentes méthodes en Suisse. En effet, il existe quatre solutions qui sont à la disposition des spécialistes. Dans le but de déterminer quelle serait la préférable technique de greffe de cheveux adaptée à votre tête, il est bénéfique de les passer en revue afin de présenter leurs avantages et puis leurs inconvénients respectifs.

La greffe de cheveux FUT

La technique FUT sur l’implant capillaire dérive d’une expression en anglais, qui consiste à découper certaines bandes de cuir chevelu dans une zone de repousse permanente sur la chevelure du patient. Ensuite, cette bandelette est divisée en différentes unités folliculaires, réimplantées dans la partie dégarnie sur la tête du patient, entre des trous creusés préalablement à l’aide d’une incision pour obtenir ces greffons. Cependant, la technique de la greffe de cheveux en FUT comporte certains inconvénients. En effet, plusieurs problèmes déterminants se posent avec la méthode en FUT. Son principal inconvénient est la grande cicatrice laissée dans la partie donneuse, à cause de bandelettes entières en cuir chevelu découpé. De plus, l’aspect cicatriciel sur la tête du patient reste ces défauts, à cause des incisions à la réimplantation. En effet, les fentes et trous de réception faits dans la zone d’implantation sont effectués avec des outils tranchants, ce qui forme des micro-cicatrices et laisse apparaître sur le cuir chevelu un aspect de peau d’orange. Alors, ces trous requièrent un écart entre chaque partie du greffon. L’autre désavantage est l’agressivité de cette méthode d’implant capillaire pour les follicules pileux et le cuir chevelu, affaiblis et fragilisés. Dans ces conditions, le taux de repousse reste directement affecté, parce que la fermeture de la cicatrice forme une tension en ce qui touche le cuir chevelu, qui fragilise les follicules en périphérie. En conséquence, cela rendra difficile, et peut être impossible, leur utilisation à l’occasion d’une autre greffe de cheveux dans le futur. En revanche, la technique FUT comporte tout de même des avantages. En effet, ce procédé permet de collecter plusieurs d’unités folliculaires en une seule fois en fonction des cas. Dans ces conditions, six mille cheveux peuvent rester greffés en une seule séance. Donc, elle est particulièrement appropriée aux calvities étendues. Alors, avant d’effectuer votre choix de méthode, mieux vaut savoir le prix de greffe de cheveux en Suisse.

La greffe de cheveux FUE

La méthode FUE ou l’extraction d’unités folliculaires est une autre technique d’extraction. Pour ce dernier, au lieu d’extraire une bandelette entière d’un cuir chevelu, les follicules pilaires sont prélevés un à un sur la zone donneuse de la chevelure du bénéficiaire. Par contre, l’implantation pour ces unités folliculaires est tout à fait semblable, en réalisant des fentes dans la partie receveuse afin d’y implanter les greffons de la même manière que la FUT. La méthode FUE présente des avantages et défauts comme tout différent de technique d’implants capillaires. En fait, la FUE n’est pas du tout une méthode standardisée, car les outils utilisés à l’extraction capillaire sont de bonne qualité et de diamètres changeants. Pour certaines personnes qui ont une perte de cheveux, ces dimensions extrêmes et variables ne sont pas favorables à leur greffe harmonieuse. Donc, cela signifie que la réussite ou bien l’échec relatif de la méthode FUE dépend surtout des savoir-faire et de l’implication de chaque médecin. D’autre part, certaines phases cruciales du processus, comme l’implantation des greffons, restent déléguées et assurées par des experts. En dernier, il faut également noter que la méthode FUE ne permet pas de maîtriser avec précision l’orientation de l’implantation ni l’angle, ce qui présente un résultat visuel souvent moins esthétique et en fin de compte peu naturel.

La greffe de cheveux IFA

La technique IFA ou l’implantation folliculaire automatisée se différencie des deux méthodes précédemment par le fait que le prélèvement des follicules pileux soit effectué par une machine spécialisée. Ainsi, le geste mécanique d’extraction des unités folliculaires sur la tête du patient est opéré par un robot. Les greffons restent ensuite implantés par des cellules souches de façon invasive dans des fentes identiques à la méthode FUT et à la méthode FUE sur la partie glabre. En effet, la technique IFA présente certains avantages et inconvénients. Le principal défaut sur la technique IFA de greffe capillaire se caractérise par son mode d’extraction automatisée des follicules pileux, qui est réalisé par une machine ou un robot. Dans ces conditions, chaque phase du processus IFA manque de finesse et de précision. En effet, le geste mécanique reste beaucoup plus agressif sur la peau, mais aussi sur les cheveux greffés vis-à-vis de la main d’un spécialiste. Donc, le risque des micro-cicatrices demeure aussi très élevé avec ce procédé. À la différence des idées reçues, cette méthode ne demeure pas tout à fait révolutionnaire, car la technique d’implantation IFA ne différencie pas des précédentes. Alors, pour les clients, le résultat peut être décevant, avec d’innombrables petites cicatrices, des greffons enlevés et extrêmement fragilisés, avec une implantation invasive, un résultat visuel peu esthétique et un taux de repousse moyen.

La greffe de cheveux DHI

La technique DHI d’implants capillaires résulte d’une forme évoluée et puis non-invasive de la méthode FUE, donc les extractions des follicules pileux se font une à une. La méthode de greffe de cheveux DHI se différencie par ailleurs de toutes les autres techniques par le fait que l’ensemble de l’opération de greffe de cheveux soit accompli manuellement, par un médecin spécialisé, d’extraction de chaque follicule à l’implantation sur chacun de ces greffons. En effet, l’opération est pratiquée à la main, au moyen d’un injecteur de cheveux d’une haute précision, afin que le praticien puisse contrôler l’angle, la profondeur et l’orientation d’implantation étape par étape sur chaque follicule pileux. Donc, cette technique de greffe capillaire reste effectuée sans aucune incision afin de ne laisser aucune cicatrice et d’arriver à un résultat parfaitement dense et naturel sur la partie donneuse, mais aussi sur la receveuse. 

Plan du site